Support du miroir primaire

Support d'un miroir primaire en mousse polyuréthane

Le principal problème, lorsqu'on construit le support du miroir primaire, est de minimiser les déformations que peut subir la surface du miroir (les "flexions"), qui doivent être inférieures à 70 nm (1 nm = 1 nanomètre, soit un milliardième de mètre). La solution retenue est en général de faire reposer le miroir en 3 points d'appuis.
Lorsque le miroir repose uniformément sur de la mousse polyuréthane, il ne subit pas de déformation.
Autre avantage : il est bien fixé, et ne bouge pas lorsqu'on déplace le télescope.
Un inconvénient (mineur) est une mise en température plus lente.
L'expérience montre que cette méthode peut s'appliquer à des miroirs allant jusqu'à 35 cm.


Le miroir (1) est en jaune ;
il repose sur la mousse polyuréthane, contenue dans une gamelle en tôle (2).
Pour empêcher le miroir de bouger, on fixe à la gamelle 3 pattes (3) à 120°
La gamelle est fixée au barillet (bas de la monture) par un boulon (4) soudé au centre de la gamelle.
Pour pouvoir orienter le miroir, on met 3 vis poussantes (5) au bas de la monture.

Fabrication de la gamelle

La gamelle doit faire en diamètre 5 mm de plus que le miroir ; l’espace entre la gamelle et le bord du miroir est donc de 2 à 2.5 mm. Il faut le moins d’espace possible pour éviter que la mousse ne se tasse.

  • Découper dans une tôle (épaisseur : 2 mm) un disque de 4 ou 5 mm de plus que le diamètre du miroir.



  • Pour faire le bord de la gamelle, on a ensuite utilisé de la tôle galvanisée (feuillard servant à faire les crochets de goutière, de 3 cm de large).





  • Le feuillard est ensuite brasé au disque de tôle.



  • Faire ensuite des trous dans le disque de tôle, afin que la mousse polyuréthane puisse polymériser (avec l’humidité de l’air) et que le trop-plein de mousse puisse être évacué.

  • Percer et tarauder 3 trous sur les bords de la gamelle ; ils vont servir à fixer des pattes retenant le miroir.

  • Braser un boulon au centre de la gamelle.
    ATTENTION : la taille de la tête du boulon doit être réduite au minimum, pour éviter que le miroir repose dessus.

  • La gamelle une fois terminée :

    Le barilllet


    La gamelle sera ensuite fixée au barillet par le boulon central.
    Le barillet sera lui-même fixé au tube (il en épouse donc la forme).
    Le barillet contient 3 vis poussantes, qui vont pousser sur le fond de la gamelle, et permettre de régler l’orientation du miroir.
    Les vis poussantes sont mises le plus à l’extérieur possible (en tous cas à l’extérieur de la zone où se trouvent les trous dans le fond de la gamelle).

    Déposer le miroir dans la gamelle

    Il s’agit maintenant de mettre la mousse et de déposer le miroir.



  • Pour manipuler le miroir, on découpe un disque de papier, que l’on pose sur le miroir ; on emballe ensuite le miroir avec du cellophane ; le papier déposé sur le miroir le protège du cellophane, qui peut légèrement adhérer sur la surface du miroir.

  • Avant de mettre la mousse, mouiller l’intérieur de la gamelle (pour que la mousse adhère bien, car elle polymérise à l’eau). Mettre une couronne de mousse à l’intérieur de la gamelle, et déposer le miroir dessus.
    Faire bouger le miroir, pour aider la mousse à monter, et le caler bien au centre.

    En polymérisant, la mousse gonfle, et va légèrement soulever le miroir. Le miroir va donc reposer sur une faible épaisseur de mousse, sans toucher le fond de la gamelle.


  • Miroir à l’endroit Miroir retourné
    La mousse déborde de la gamelle

    Finitions

  • Avant de boulonner la gamelle et le barillet, mettre une rondelle de 4 mm d’épaisseur entre les deux.



  • Enlever le trop-plein de mousse, peindre tout le reste de mousse en noir.



  • Fixer les pattes qui vont empêcher le télescope de bouger (fixer du feutre sur la partie qui va être en contact avec le miroir).



  • Le barillet est prêt à etre fixé au tube.